Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

MORE SONGS ABOUT YOU !

« More songs about you ! ». Ces quelques mots auraient pu être une conjuration prononcée par Franck (bassiste des Norvins) lors du décès d’Olivier Joffrin, disparu malheureusement trop tôt.  Oublier la douce et belle personne qu’était Olivier est impossible. Rendre hommage à un ami est parfois chose délicate, les paroles ordinaires rognant sûrement les jolis souvenirs d’une amitié riche, heureuse et toujours intacte.  Rendre hommage à un ami talentueux mais fort humble et discret est un exercice subtil.  Franck, très attaché à confectionner un éloge retraçant en partie le parcours musical d’Olivier, s’est glissé dans la mémoire des studios, des tables de mixage, des instruments, des musiciens et des amis, pour que chacun, néophyte ou pas, puisse par ses oreilles et ses pensées emprunter quelques sillons peaufinés par Olivier.

Notre association, dont moult adhérents connaissaient et appréciaient Olivier, a choisi d’épauler Franck (ami et membre) en son initiative diligente, pour finaliser cette louange musicale et originale dont vous trouverez les détails ci-dessous.

TP.

N.B : je remercie personnellement Fredi de MPO pour son soutien.

MORESONGSABOUTYOU-I01LP30CXXRDX-TEMP

Olivier Joffrin (1959 – 2014) était un producteur de rock et un ingénieur du son ayant collaboré avec de nombreux groupes français. Pourtant, du fait de sa discrétion, son travail n’a probablement jamais été reconnu à sa juste valeur. Cette compilation a comme seul objectif de lui rendre un hommage posthume.

A la fin des eighties, à Toulon, il commence à produire les premiers groupes « garage » locaux (The Shily Boys, Les Intrus, The Melvins and Glorias) sur son 4 pistes.

The Shily Boys Toulon EP Cover 1   The Shily Boys Ep cover 2  Les Intrus 82-84

The Melvins  and the Glorias 89

Plus tard, à peine installé dans le sud-ouest suite à une mutation professionnelle, il produit plusieurs groupes de Bordeaux (The Jakes, Wonky Monkees, TV Killers),  La Rochelle (Weak, Guzzlers) et Toulouse (Headache, Jerry Spider Gang, Greedy Guts). A cette époque, la plupart des albums ont été enregistrés au studio d’enregistrement « la grosse Rose » à Bègles près de Bordeaux.

TV Killers cover1 WEAK-LP-Supertramp  The Wonky Monkees 1998

The Jakes 2003 Jerry Spider Gang 2000  Gredy Guts 1 Headache 1 The Jakes 2 Loud Mufflers 97

Ensuite à Paris, à la fin des années 90, il produit les Loud Mufflers, Los Kogars, The Norvins. Il travaille aussi avec Perfect Cousins (Saint-Etienne) et Greenfish (Rennes).

Los Kogars - Action Packed cover Los Kogars Verso 1 The No-talents 2000

Greenfish cover 1 The Norvins cover 1 Perfect Cousins - Sixpack 1997 B1

Très éclectique dans ses goûts musicaux, il est toujours resté fidèle, à travers l’ensemble des groupes qu’il a produit, à sa grande passion pour le rock garage et le punk rock.

Au delà de ses talents de producteur, Olivier était également musicien, multi-instrumentiste. Je me souviens d’une session d’enregistrement des Melvins & Glorias au cours de laquelle il avait fait la proposition d’ajouter la partie de flûte qu’il joue lui-même sur « More songs about you ». Il joue également une guitare « inversée » sur le titre des Norvins.

Durant la réalisation de cette compilation, j’ai pu recueillir les témoignages de très nombreux musiciens avec lesquels il a travaillé, et je me suis rendu compte à quel point c’était un garçon brillant et apprécié de tous !

Tous les morceaux de cette compilation ont été enregistrés et mixés par Olivier.

 **********************************************************

“Olivier Joffrin (1959 – 2014) was a French rock producer and sound engineer who worked with several punk and garage bands in France. His great discretion explains, in part, the fact that his work has not been sufficiently recognised. This compilation aims to pay tribute to him and his contribution to the French rock’n’roll scene.

After arriving in Toulon in 1975, he started to produce the first local garage bands (The Shily Boys, Les Intrus, The Melvins and Glorias) during the mid 80’s, armed only with his 4-track reel to reel.

Shortly after his arrival in the south west of France he began to work with many bands in Bordeaux (The Jakes, Wonky Monkees, TV Killers), La Rochelle (Weak, Guzzlers) and Toulouse (Headache, Jerry Spider Gang, Greedy Guts). At this time, he mostly recorded at “La Grosse Rose” recording studio in Bègles near Bordeaux.

At the end of the 1990s, Olivier settled in Paris.  He produced local rock bands such as The Loud Mufflers, Los Kogars and The Norvins. He also worked with Perfect Cousins (Saint-Etienne) and Greenfish (Rennes).

His favourite musical styles were clearly garage, sixties beat & punk music, even if he was open-minded.

In addition to being a talented producer, Olivier was also an accomplished musician and a multi-talented instrumentalist. I remember when The Melvins & Glorias worked under his supervision, Olivier had played flute on “More songs about you” after suggesting the band used the aforementioned instrument on their track. He also played backwards guitar on the Norvins’ song “Hounds on your trail”.

There’s one more thing I’d like to say. During the progress of this project, I received a lot of testimonies full of sympathy regarding Olivier and I realized how much he was appreciated. I’m sure that he’s proud of this compilation.”

Franck Schürhoff

[youtube https://youtu.be/8OW6Rtn5Gq8]

PETITE CONVERSATION AVEC FRANCK.

ATS : Quand et comment as-tu rencontré Olivier ?

FS : J’ai rencontré Olivier à la fin des années 80. A l’époque, il y avait une scène garage très vivante à Toulon, animée par de nombreux groupes (Cryptones, Shily Boys, Intrus, Cactus, Cherry Hoggs, Melvins & Glorias, Twistin’ Bishops, Clouds, et bien d’autres). Tout ce petit monde avait l’habitude de se réunir, tous les vendredis et samedis soirs pour des soirées rock’n’roll, dans un café, appelé « Le Doyen » et situé dans le centre-ville, juste en face des Halles. C’était un endroit assez fantastique. Un lieu de rencontre. Le point de ralliement avant de partir aux concerts.
J’étais très pote avec Nicolas et Didier Blanc (je le suis toujours) que je connaissais depuis l’enfance. Nicolas bossait chez le seul disquaire digne de ce nom à Toulon (La Phonothèque). Didier était le guitariste-chanteur des Shily Boys puis des Cherry Hoggs, et a été du premier line-up des Cryptones. Olivier les connaissait également bien. Nicolas et Didier ont donc été les intermédiaires dans notre rencontre.
Olivier enregistrait les Shily Boys et venait de temps en temps au Doyen. A l’époque, nous nous connaissions mais nous nous fréquentions assez peu.  Quelques années plus tard, nous nous sommes retrouvés à Paris et nous avons commencé à vraiment nous lier d’amitié. Lorsqu’il a accepté de sortir d’une espèce de pré-retraite de producteur pour travailler sur les 3 LPs des Norvins, j’ai été très honoré et touché.

ATS : Qu’est-ce qu’Olivier t’a apporté ?

FS : Olivier était un garçon aux qualités humaines extraordinaires. Toujours d’humeur égale, généreux, disponible, altruiste, d’une grande discrétion, modeste (trop), ne se mettant jamais en avant. Unanimement, tous ceux qui l’ont côtoyé pourront en témoigner. Je pense que ce n’est pas un hasard, si par ailleurs, sa deuxième passion dans la vie (après la musique) était la pêche. Je pense que cela illustre, un peu plus encore, sa nature calme et paisible. Lorsque que nous étions avec lui, nous passions toujours de bons moments. A bien des égards, il était pour moi un modèle. Sur le plan musical, il était une vraie encyclopédie, capable de dire : « Là, le son de cette guitare me fait penser à tel morceau, de tel groupe, sorti en 65, sur une compilation improbable ». Chez lui, il y avait des milliers de disques vinyles. Des rayonnages de LPs recouvraient tous les murs de son appartement. Il était également musicien, multi-instrumentiste (guitare, basse, instruments à vent, percussions). Il m’a apporté son amitié, que je ressens toujours comme inestimable.
Grâce à son érudition et ses connaissances, il m’a fait découvrir énormément de groupes et a ainsi, abondamment et qualitativement, enrichi ma culture musicale.
Je souhaiterais évoquer une anecdote confirmant sa passion pour le rock et à quel point il la vivait intensément. A la fin de sa vie, allant vraiment très mal, hospitalisé en soins palliatifs, il s’était fait livrer à l’hôpital, directement dans l’unité de soins, une guitare Gretsch achetée aux Etats-Unis. Il m’a épaté. Il ne renonçait pas à sa passion malgré les tristes circonstances.

ATS : Comment est née l’idée de cette compilation-hommage ?

FS : Quand Olivier est décédé, l’idée de lui rendre hommage me semblait importante. Au tout début, on avait imaginé une « soirée tribute » avec plusieurs groupes. Ayant conscience que cela aurait été difficile à organiser, la plupart des groupes n’étant plus en activité et que l’on aurait eu beaucoup de difficultés à réunir tous les autres, l’idée de la compilation s’est imposée de manière assez naturelle.
Olivier avait produit en France plus d’une vingtaine de groupes, dont beaucoup avaient tourné à l’étranger et bénéficiaient d’une renommée internationale. Cependant son travail demeurait sous-estimé.  Le projet était donc de mettre à l’honneur tout son boulot de production. La conception d’un objet qui lui ressemblerait, qui graverait sa présence dans le temps, m’a séduit. Précisément, un vinyle que l’on pourrait sortir de sa pochette, toucher, écouter tout en pensant à Olivier.
Enfin, sa famille, que j’ai rencontrée lors des obsèques, m’a encouragé à mettre en place cette intention, car ne connaissant pas vraiment les activités de producteur d’Olivier, elle le découvrait alors.


ATS : Est-ce que ce projet a été facile à mettre en place ?

FS : Non, vraiment pas facile. D’autant plus que ce n’est pas mon métier et que j’ai essayé de le mener à bien sur mon temps libre. La première difficulté a été d’effectuer le recensement de l’ensemble des groupes qu’il avait produit, d’essayer de retrouver les musiciens. J’avais gardé le contact avec beaucoup d’entre eux. Certains résidant en Allemagne, d’autres au Portugal, etc., cela a vraiment été très compliqué pour quelques groupes. Heureusement, le milieu « garage punk » est un petit cercle où les amitiés sont fidèles. Finalement, grâce au bouche-à-oreille et aux réseaux sociaux, j’ai pu retrouver tout le monde.

Ensuite, il fallait qu’au sein de chaque groupe, les musiciens s’accordent pour choisir le morceau à apparaître sur la compilation (ce qui a parfois pris beaucoup de temps). Puis, il a été nécessaire de procéder à la numérisation de certains titres. Enfin, quelques morceaux requéraient un travail de restauration de bandes, notamment les plus anciens sortis à l’époque sur K7 ou sur support vinyle.

Tous les groupes ont spontanément donné leur accord. Tous ont accueilli cette idée avec beaucoup d’enthousiasme. J’ai bénéficié des conseils de Didier Blanc (Shily Boys, Cherry Hoggs, Love Potions), Jé Altieri (Greedy Guts, ex Cryptones) m’a passé quelques photos de l’époque, Xavier aka Babouch (TV killers et Total Heaven à Bordeaux) a été très aidant. Lo’Spider a donné de son temps pour réaliser le mastering de l’ensemble des titres, Pooley (Cyril Jean de Cucumber, Stereoscope Jerk Explosion, Pony Taylor) a gracieusement réalisé la pochette. Le choix du label fut simple. En effet, Olivier ayant commencé son travail de producteur dans le sud de la France, de nombreux groupes et musiciens membres de l’association « Ave The Sound ! » l’ayant connu, l’album sort naturellement chez « Ave The Sound ! ».
C’est un vrai plaisir, une réelle satisfaction de voir ce projet aboutir.


ATS : Pourquoi avoir choisi comme titre de cet album « More songs about you » ?

FS : Le titre « More songs about you », s’est imposé à moi, comme une évidence. Les chansons étant là pour rendre hommage à Olivier, j’ai pensé que ce titre était incontestablement cohérent. L’autre raison est qu’Olivier joue sur le morceau éponyme une superbe partie de flûte, arrangement qu’il avait lui-même suggéré au groupe lors de l’enregistrement. Et enfin, très égoïstement, c’est un morceau que j’aime beaucoup pour des raisons personnelles.
C’est le dernier de la compilation, un clin d’œil, une façon de lui dire qu’on ne l’oublie pas.

MORESONGSABOUTYOU-I01LP30CXXRDX-TEMP

This compilation has been assembled by Franck Schürhoff
Artwork cover: Pooley
Mastering: Lo’ Spider

Thanks to:  Franck Schürhoff, Tata Powers, Ave The Sound, Didier Blanc, Jérome Altiéri, Lo Spider, Xavier aka Babouche, Samy the Kay, Fredi de MPO, Nick Wheeldon and all the bands who participated in this compilation

Sortie début octobre 2015.
AV020 © Ave The Sound ! 2015
LP – Limited edition – 15 € + shipping cost.
Order to avethesound.gestion@gmail.com