Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

THE CRYPTONES Inédits 2015

Dans toute l’épopée des Cryptones et ses nombreux changements de line-up, il y avait encore des choses à sortir. Notamment des enregistrements de 1994. Des titres en français composés et écrits par Franck Brahim et Marc Gillot. Mais par ici, on ne cache rien, on vous dit tout…un jour ou l’autre. On vous informe sur tout, sur rien…comme de mauvais arracheurs de dents.

1994. Personne ne s’adonne encore aux plaisirs du vélo pliant. Peut-être un peu au jeu de la décoloration capillaire.  Bières et Rock’n’roll sont obligatoires du matin au soir. Franck et Gino ont des araignées dans la tête qui tissent des compos en français.  Bool (chant), Jean-Luc (guitare), Gino (basse) et Francky (batterie) se retrouvent Studio Huckleberry Finn (Marseille) en compagnie de Boris Pikula. Ils veulent envoyer du lourd, péter les soudures. Enregistrer vite. Enregistrer bien.
Jean-Luc gratte une Telecaster entre deux amplis. Un Twin Reverb pour les sons clairs. Un AC 30 pour le crunch. Il faut flirter avec le maximum. Boris harcèle Jean-Luc. Pour « l’araignée », 20 prises pour caler une seule note pourtant pas jouée en live. L’ingé ne plaisante pas. Il ne le lâche rien. Un boucan aux taquets ! No pain, no gain ! Surgit alors une malveillante fée marraine qui jeta un sortilège au gang.
La bande s’endormit pendant 21 ans.

« Suicide-toi mon amour… »

Francky avait un rendez-vous de la plus haute importance. Un bœuf entre potes, une chose sérieuse quoi ! Il était à la bourre et salivait sec.  Challenge saignant : être à l’heure et avec de quoi se désaltérer. Une quantité majeure de bières fut achetée sur le chemin. Il en était certain, son initiative remporterait un vif succès.  A son arrivée, il découvrit que les hostilités avaient commencé…
Boris avait saisi la guitare, Patrick la basse et Jean-Christ s’était transformé en drummer fou. N’ayant pas d’autre alternative, il empoigna le  micro…Pour rappel, ce n’est pas son jouet de scène préféré. Il n’a pu l’expliquer mais la musique jouée par mes amis lui inspira une injonction : « Suicide-toi mon Amour».  Cela fut salué  par les forces en présence d’un laconique : « C’est cool.. ». Fin du bœuf. Fin de la vénérable réserve de houblon…
Le lendemain, malgré une gueule de bois à faire pâlir un bûcheron, il se remémora une promesse jetée : tenter d’écrire plus de quatre mots. Voire de réaliser l’impossible : faire une chanson.  Ce qu’il fit en une demi-heure.
Sa conquête d’avril 94 rentra du boulot. Fier de lui, il lui  tendit son texte en lui précisant comme un con (la pituite entraîne forcément quelques maladresses) qu’elle avait été sa source d’inspiration.  En guise de remerciement, il reçut une claque.
Il se dit alors : « C’est un bon morceau ».

THECRYPTONES-i01PSBXXRA

Olivier Joffrin fut un mentor pour Franck. Il l’éveilla, il l’initia aux routes inexplorées du rock’n’roll. Il le conduisit dans le moindre méandre musical underground. Franck, très touché par son décès survenu en 2014, dédie ce disque d’inédits à Olivier.

Frank : « Ma culture étant surtout centrée sur la Soul. Olivier m’a ouvert à de nombreux univers musicaux différents. Il m’est arrivé fréquemment de clore les soirées festives toulonnaises chez lui. Il possédait des centaines de vinyles rock et avait la gentillesse de poser sur sa platine des galettes choisies avec soin, spécialement pour mon initiation. Ses sélections auront été une grande source d’inspiration. Elles m’ont permis d’étancher ma soif de connaissance de  Beat Rock. Mes comparses musiciens en furent ravis ! Si j’ai tenu à dédicacer ce disque à Olivier, c’est avant tout parce qu’il était mon ami, une personne d’une grande culture, attachante, discrète et toujours disponible ».

Titre du CD : « Inédits 94 »

The Cryptones « Inédits 94 » (AV018 / Ave The Sound!)
Track list.
1 : La réponse
2 : Votez pour Moi !
3 : Suicide toi mon Amour
4 : L’araignée
5 : Le menteur
6 : Blue Bell

Batterie : Franck Brahim / Guitare : Jean-Luc Terrier / Basse : Marc Gillot / Chant : Stéphane Bernaille
Chœurs :  Dan (the Blue Moon Boys) et Fred (the Shily Boys)

Paroles et musique : Franck Brahim et Marc Gillot
Artwork : Pooley / Enregistrement  à Marseille au Studio Huckleberry Finn par Boris Pikula / Mastering Christophe Vaillant au SuperHomard Studio
Photos : Rémi Sébaoun.
© Ave The Sound ! 2015

Teaser TP / Electeur French Mockers