Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

The GTVs “SH’Bang” (Teen Sound Records – LP 078- Vinyle). Du garage soul timbré Stax.

The GTVs - SH'Bang

En publiant juste quelques enregistrements bruts sur une page d’un réseau social célèbre le soir du nouvel an 2012, ce combo de Pennsylvanie, n’ayant jamais affronté la scène, fut surpris d’être repéré par Massimo Del Pozzo. Le patron romain du sixties désirant graver le son des quatre musiciens de Philadelphie sur vinyle.
Ils se mirent au boulot. Pas pour mettre en carton une confiture revival cuite en 5 minutes. Même s’ils n’ont pas utilisé un seul micro fabriqué après 1975, le chef de cuisine groovy Sam Steinig (ex Mondo Topless), le chef de batterie Scoot Galper ne souhaitent pas être étoilés « énième groupe revival ». Steinig est inspiré par the Artwoods, Paul Revere & the Raiders et Solomon Burke mais surtout par Booker T and M.G.’s , dont il a étudié la technique, la dynamique, l’écriture musicale. Pour mieux inspirer l’émotion de l’énergie des GTV’s.
“SH’Bang” est un album entraînant, aux claviers omniprésents : Hammond, Vox, Hohner Pianet. On bouge sur la rythmique groovy (Jude Dandelion à la basse), sur les solos de Pat Wescoot. De quoi amuser une bonne section de la party. Certes les initiés connaissent cela par cœur. Sans tomber dans la caricature du genre (trop nombreux s’y sont cassé les dents !), les GTV’s offrent un album early 70’s de bon aloi. Gardons ces « groovy agents » à l’œil pour voir comment ils vont évoluer et s’envoler dans les bonnes fréquences.

En écoute : ici !

****************************************************************

The Above «Waterbury street»
(Teen Sound Records – LP 074 – Vinyle).
The Above - Waterbury Street

THE ABOVE est un combo originaire de Brooklyn, New York. Composé de David Alan Horowitz (chant, guitare, harmonica, mellotron) de Frank Caira (basse, chœurs), de Matt Marando (guitare, chœur, clavier), et Jason Trygstad (batterie, percussions, chœurs, ce groupe amoureux du British rhythm and blues, nous sert, après un premier album et 3 EP, un nouvel LP de pop sixties. On reconnait tout de suite les influences puisées chez des références telles que The KINKS, The YARDBIRDS. Sans oublier une œillade du côté des Zombies, ou des Hollies.
Du bon freakbeat réalisé avec classe et bon goût. A suivre, dans n’importe quelle rue du rock garage.

En écoute : ici !

****************************************************************

The Thunderbeats (Teen Sound Records – LP 066 – Vinyle).

e01eacae89c7bf7bcdae3d1761dad677

Da ! Saviez-vous que 1966 n’a pas épargné Moscou. Da !
Depuis, la scène revival moscovite a pu écouter Bo Diddley, The Rolling Stones et s’imbiber de la British Invasion.  La Moskova n’est certes pas le Mersey. Mais quelques groupes affichent une foi inébranlable en la défense de la cause garage et pour animer une scène Mods-Vodka. L’exercice de style réalisé par les четыре (prononcez chyetirye) soviétiques de The Thunderbeats (activistes depuis 1995), donne l’impression que le garage peut aussi avoir une âme slave. Après un premier deux titres remarqué en 2012, cet album éponyme, sorti en 2013, nous laisse imaginer que, bientôt, Poutine usera les parquets du Kremlin en Chelsea boots. Faut-il qu’il abandonne la chasse aux démocrates pour adhérer aux vertus de la fuzz, aux rythmes endiablés et à l’esprit des Beatles.  Et on commence à rêver. L’entendre chanter « Devil Beat is back in the U.S.S.R ». Puis le voir décorer Rocky Erickson d’un titre de citoyen d’honneur, développer l’industrie des balalaïkas électriques et organiser un live des Sonics sur la Place Rouge. Avec The Thunderbeats en première partie.
Pour que le bon freakbeat venu du froid dégèle enfin la roideur du clapping politique.
On a toujours le droit de rêver avec de la bonne musique comme songe de fond.

En écoute : ici !

TP & Ber The Ber.