Étiquettes

, , , , ,

 

 

MAGIC TEA PARTY !

Autant  vous le dire immédiatement : cet album est magnifique. Voilà ! Au moins c’est dit ! Vous êtes donc prévenus que l’entrée de cet objet dans votre discothèque doit se faire dans les plus brefs délais.

Maintenant, pour les néophytes, de quoi parle-t-on vraiment ? Tout simplement de l’un des MEILLEURS ALBUMS  POP sortie en France lors des 30 dernières années.

Retour à la case départ : « Tea Party » est le premier album solo du DOC VINEGAR alias Pascal AUZIAS l’ex- guitariste des BRATCHMEN niçois (souvenez de l’album pop désormais culte « the easy sound  of the bratchmen »)

Façonnés avec précision, les 12 titres composant cet album nous font voyager dans le monde merveilleux de la pop déclinée à toutes les sauces. On pourrait préciser au détour d’un refrain ou d’un riff que l’on pense aux KIN… ou aux BEA… ou aux BYR…ou à TEAN… ou aux JA… mais très vite on s’aperçoit que la qualité des compostions du DOC VINEGAR fait totalement oublier ses (ces) références musicales.

Cet album est plein de qualités : dans un premier temps, c’est un merveilleux festival de guitares carillonnant dans tous les sens et dans tous les styles. Je ne vous l’avais pas encore indiqué mais le Doc est en effet un IMMENSE guitariste.

Dans un second temps, cela est un majestueux regroupement de mélodies pop rayonnant de bout en bout de l’album sans jamais tomber dans une quelconque sorte de redondance.

Dans un troisième temps, il y a également une grande volonté d’embellir et de polir tous les titres grâce à une multitude d’arrangements musicaux. Par exemple : rythmiques de guitares acoustiques et électriques superposées, un peu de réverb par ci, un peu d’orgue par là, un peu de flûte ,des chœurs  positionnés à la perfection et un chant féminin au diapason.

Pour couronner le tout, l’un des vrais tours de force de cet album est d’avoir trouvé un véritable équilibre musical : tout est exécuté à la perfection et cela génère une véritable alchimie. En anglais on appelle cela, selon l’époque à laquelle on fait référence, « the magic touch  »  ou de « the real thing ».

Ce coup d’essai est un  coup de maître : la suite est désormais attendue avec impatience.

 Chris Manzo

                                                                                               

PS. : j’aurais pu résumer cette chronique en UNE SEULE PHRASE :  « Octobre 2013, un grand disque peut tourner sur vos platines (CD ) : sur la pochette il y a inscrit  DOC VINEGAR : TEA PARTY »

 Pour commander : avethesound@gmail.com

Doc Vinegar - CD sleeve recto