Étiquettes

, , , , ,


The Cryptones, groupe fondé en 1987 à Toulon (avec des ex Trash Boys et Silly Boys), est rentré dans le garage américain en s’imbibant de l’essence des premiers groupes initiateurs de ce mouvement outre atlantique. Dès la formation, on y retrouve Marie-Julie de Stereoscope Jerk Explosion et de Cucumber, Bool et Gino, notamment.

Malgré les diverses mutations (on y retrouve notamment Maki et Fifi des Sheetah et les Weissmüller parmi une trentaine de membres – lire ci-dessous), ils sont toujours agités par les gentils démons du rock’n’roll sauvage.

Et c’est sur la scène qu’ils lâchent leur chevaux-rockeurs fidèles à l’esprit des mustangs racés des 60’s. Ils roulent à l’énergie, indomptables ! Groupe « garageusement déluré », et reconnu.  Ne retrouve-t-on pas moult titres sur 11 compilations ? Fortement apprécié en Espagne, ce groupe hante facétieusement les souvenirs ibériques de « garage partys » inoubliables.

The Rebels of Tijuana leur ont rendu un bel hommage dans leur album « La Bourgeoise » en 2012.

Bool, le chanteur caméléon, programmateur à La Vague, membre de Jerk House Connection, est une bête de scène « Cryptonesque ». Il vit sa passion de la musique pleinement et sans œillères.  Quand il retrouve Gino, Spagh, et Mister Gonzo (membres actuels), c’est pour une démonstration scénique de générosité primitive. Une manifestation musicale vierge de calcul, de fioritures. Brute ! Sans concession avec les fioritures de production. L’esprit vissé sur la fuzz. C’est certainement pour cela, pour ce désintéressement quant aux paillettes et quant à la « gloriole scribouillarde », que leurs fans sont toujours présents, sourire aux lèvres, depuis plus de 25 ans.

Depuis toutes ces années, The Cryptones ne revendiquent pas être les rois de quoi que ce soit. Ils ont juste l’élégance d’être eux-mêmes, sur une « Brutal Beach ».

Ils ne font pas dans la dentelle ? Que viendrait faire la guipure dans le garage ? On vous le demande.

Album « Teen Trash Vol 1 – The Cryptones » Juin 1993

« EMMA » – 6 titres – 25 cm – 1995 – FFF 010 6

Album CD – Brutal Beach Records CD001 – 2007


Commande auprès de l’association via la page contact.

Passions du groupe:
musique, fuzz, cuisine…

Membres actuels.

Bool : chant, tambourinette
Gino : basse et pédale magique
Spagh : guitare et cuisine fuzzesque
T Gonzo : batterie régulière

Groupes qu’ils  aiment :
The Playboys (French band) – The Mockers (French Band), Stereoscope Jerk Explosion, Cucumber

Les musiciens ayant exercé dans The Cryptones :

Stéphane Bernaille (Chant, ex Trash-boys)

Jean-Luc Terrier (Guitare, ex Trash boys)

Pierre Reliaud (Basse, ex Trash boys)

Pascal Aillot (Batterie, ex Trash boys)

Nathalie Perrin (Basse, ex Greedy Guts)

Jérôme Altieri (Guitare, ex Cherry Hogs, Greedy Guts)

Alex Bernardini (Batterie, ex Trash-boys, Greedy Guts)

Louis Bensoussan (Batterie)

Maki (Claviers, solo, ex Eklektiks)

Marie-Julie (Claviers)

Francky (Drums, ex Cherry Hogs, Trash-boys)

Gino (Basse, ex Trash boys)

Spagh (Guitare)

Laurent (Guitare)

Philippe (Guitare)

Fred (Guitare)

Berthy (Guitare)

Didier (Guitare, ex Cherry hogs, Shilly boys)

Régis (Guitare)

Michalon (Guitare)

Philippe (Guitare)

Fifi (Basse)

Rémi (Claviers/ trombone)

Laurent (Trompette)

Claude (Harmonica)

Cyril Mary (Guitare)

Laurent (Guitare)

Sandy (Chœurs)

Marie-Christine (Chœurs)