Étiquettes

, , , , , ,

Les BOF !

Voilà donc les BOF !
Une Bande Originale de Furieux des 60’s ! Composé d’un irlandais, deux écossais et un français (marseillais), ce groupe installé à Edimbourg, se distingue en se positionnant ostensiblement dans le trip rock 60’s français.
Laurent, au chant, (le fils de Ronnie Bird ?) compose des textes en français. Lesquels sont habillés par un son taillé dans… : «  Yes, Sir ! Du French beat ! ».
Le disque est sans équivoque, tous les ingrédients sont là : humour, guitares fuzzantes, solo d’harmonica, cris sauvages et breaks imparables.
«  I’m living in the 60’s everyday  » disait quelqu’un que j’aime bien (quand il n’avait pas encore un portable et un PC). Et bien, cher tonton, voici tes apôtres.

Le premier titre « Rue Marcel Sembat », instrumental, plante le décor. On parle de la même chose. De rock 65-67, électrique, festif et dansant. Avec « Mon heure », l’esprit des Kinks entre en scène. On se délectera aussi de « Vivre avec toi », « Tes cheveux » (j’adore), ou encore un « Ils vont tuer le R’n’R » d’actualité. Les BOF nous régalent. Le disque est homogène. Un gage de maturité et la preuve d’un travail subtil.

Dans ce style revendiqué, il est souvent difficile de faire un bon disque. Les BOF s’en tirent très bien. Ils peuvent prétendre aux premières marches du podium de cette scène, toujours vivante mais parfois décevante. Sans se prendre au sérieux, ils allient énergie, qualité et élégance. Une vraie insulte aux beaufs de base en pantacourt et baskets, incultes et fiers de l’être. Laurent lui, il hésite : mes Chelsea boots… en daim bleu marine ou cuir noir ?

Do you wanna dance?

Ber The Ber
4 juin 2012